«On s’est marié sans rester ensemble» – Denis Lévesque


Denis Lévesque est revenu sur les raisons pour lesquelles il a vécu plusieurs années séparé de son épouse, Pascale Wilhelmy, au balado de Marie-Claude Barrette, Ouvre ton jeu.

Les membres du couple, qui s’est rencontré et courtisé pour la première fois sur le plateau de l’émission qu’animait Denis Lévesque sur les ondes de LCN en fin de soirée, ont vécu séparément pendant des années, chacun dans leur maison respective, et ce, malgré le fait qu’ils étaient mariés et amoureux.

«On a fait quelque chose, Pascale et moi, que les gens ont de la difficulté à comprendre. On s’est marié sans rester ensemble. Pendant cinq ans, on avait la garde partagée de nos enfants, qui étaient encore de jeunes ados, et chacun restait chez soi, avec ses enfants», a expliqué l’animateur de 66 ans, qui est aujourd’hui retraité de la télé et fier baladodiffuseur.

«Une semaine sur deux, elle venait chez moi et on restait ensemble, mais si on faisait ça, c’était pour que nos enfants ne souffrent pas de notre trip d’amour», a-t-il précisé.

«Moi, je demeurais en banlieue, elle a Montréal, à Outremont. Ses enfants avaient leurs amis, mes filles avaient leurs amis, leur monde, chacun leur chambre… On ne voulait pas leur imposer quoi que ce soit. Je ne voulais pas faire d’autorité sur ses enfants et je ne voulais pas qu’elle fasse de l’autorité sur les miens», a ensuite poursuivi l’animateur du balado Denis Lévesque : Le Show, indiquant que le couple s’était finalement uni sous le même toit quand les enfants ont quitté la maison.



«On s’est marié sans rester ensemble» – Denis Lévesque


CAPTURE D’ÉCRAN TIRÉE DE YOUTUBE/ AGENCE QMI

«Aujourd’hui, la famille reconstituée, elle marche. Les enfants s’aiment, ils se parlent, ils se textent, ils s’organisent des fins de semaine. Les familles sont unies parce qu’on a fait comme avec des fleurs, au lieu de tirer dessus, on a arrosé en restant chacun chez soi», a souligné l’interviewer originaire de Roberval.

Au cours de l’épisode, l’auteur-compositeur s’est également confié au sujet de la disparition de son père à l’été 1976. À l’époque, sa mère avait reçu un diagnostic de cancer de la peau.

«Un jour, il a comme pété une fuse. Il a pris son auto et il est parti. Il a été disparu pendant deux mois», a expliqué l’animateur.



«On s’est marié sans rester ensemble» – Denis Lévesque


CAPTURE D’ÉCRAN TIRÉE DE YOUTUBE/ AGENCE QMI

Son père a finalement été retrouvé, à New York, grâce à l’utilisation de sa carte de crédit et à la filature de la GRC. C’est son oncle Georges-Henry Lévesque – la «big star» de la famille qui a fondé la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval, entre autres – qui est allé le chercher et qui l’a ramené au Québec.

«Il avait perdu 50-60 livres et il pleurait tout le temps», a confié Denis Lévesque à Marie-Claude Barrette.

Après cette «parenthèse», son père a reçu les soins appropriés et ses deux parents ont tous deux cessé de boire.



«On s’est marié sans rester ensemble» – Denis Lévesque


CAPTURE D’ÉCRAN TIRÉE DE YOUTUBE/ AGENCE QMI

Denis Lévesque, qui était lui aussi alcoolique, a pour sa part arrêté de consommer le lendemain d’un 5 à 7 trop arrosé et après avoir trouvé un dépliant des Alcooliques anonymes, chez ses parents, intitulé La peur.

«Pour moi, ç’a été une révélation. Je me suis dit: Hey! Je ne suis pas en train de devenir fou, je suis juste alcoolique. Ça parlait de la peur qui habite constamment l’alcoolique, de l’anxiété et tout ça», a-t-il dit, avouant avoir longtemps été habité par l’angoisse et la peur de verser dans la folie.

Sobre depuis bientôt 40 ans, il garde d’ailleurs encore avec lui, à titre de rappel, la dernière bière embouteillée qu’il n’a pas bue.

«Si un jour j’ai une rechute, je vais être obligé de prendre cette bière-là», a-t-il poursuivi.





Source link