Bilan de Lapointe et Bobrov: «Demidov est le vol du repêchage»


LAS VEGAS | L’état-major du Canadien a beau avoir ajouté huit espoirs à sa banque lors de cette deuxième journée de repêchage, c’est encore Ivan Demidov qui retenait l’attention lors du bilan dressé par Martin Lapointe et Nick Bobrov, co-directeurs du recrutement amateur.

« C’est le vol du repêchage, a affirmé sans détour, Lapointe, en parlant de l’attaquant sélectionné par le Canadien au cinquième rang. C’est le genre de joueur qui veut faire la différence et qui veut faire lever la foule. »

Il est déjà déterminé que le Russe terminera son contrat avec le SKA de Saint-Pétersbourg avant de traverser l’Atlantique. Mais Lapointe ne serait pas surpris de le voir se tailler un poste avec le Canadien, à 19 ans, dès l’automne 2025.

«Je n’aime pas mettre de la pression sur un jeune. Mais lui, je suis très confiant qu’il peut y parvenir. Il veut être un joueur de hockey», a soutenu le Québécois.

Debout à ses côtés, Bobrov en a rajouté une couche.

« Il a été comparé aux [Nikita] Kucherov et [Kirill] Kaprizov. Son potentiel est très élevé. Autant que certains des meilleurs joueurs dans la ligue. Et il se l’impose à lui-même», a-t-il lancé.

La pression, il en mange

En raison de la guerre qui fait rage dans ce coin du globe, les occasions de voir les jeunes hockeyeurs russes à l’œuvre se font un peu plus rares. Ce qui explique possiblement pourquoi il a glissé jusqu’au cinquième rang.

Toutefois, avec Bobrov à la tête de son groupe de recruteurs, le Tricolore a la chance d’avoir le fils de l’un des recruteurs du SKA dans ses rangs. Bobrov suit donc le parcours de Demidov depuis longtemps.

« Je le connais depuis plusieurs années. J’ai eu l’occasion d’aller les rencontrer sa famille et lui à plusieurs occasions. On croyait qu’on aurait une chance de le repêcher, mais mince», a expliqué Bobrov.

« Il était vraiment heureux d’être repêché par le Canadien. L’une des raisons, c’est qu’il aime la pression. Il s’en nourrit, a-t-il poursuivi. Parfois, on demande aux jeunes s’ils seront à l’aise de se retrouver dans ce genre d’environnement. Lui, il nous l’a pratiquement demandé. »

Le fils de Saku

Incluant Demidov, le Tricolore est rentré à Montréal avec 10 jeunes de plus dans son organisation : sept attaquants, deux défenseurs et un gardien de but.

« On a ajouté beaucoup de talent et d’habiletés offensives. On a également choisi des gars avec un bon gabarit qui compétitionnent. On est très heureux du repêchage d’aujourd’hui. »

Évidemment, la sélection d’Aatos Koivu, au 70e rang, a grandement attiré l’attention. Le fils de Saku est passé sous le radar au cours des dernières années en raison de son petit gabarit. Toutefois, une poussée de croissance qui le place aujourd’hui à 6 pieds, 1 pouce et 170 livres l’a sorti de l’ombre.

La saison prochaine, il tentera de se tailler un poste régulier avec le TPS Turku, dans la SM-Liiga.

«On a beaucoup vu jouer Aatos pendant la saison. C’est un petit gars responsable sur la patinoire, un gars vraiment dédié au hockey. C’est sûr que son père a joué, donc les gênes sont présents chez Aatos. On aime sa responsabilité sur la glace», a déclaré Lapointe.

Les autres

78e | Logan Sawyer, attaquant, BCHL (Colombie-Britannique)

«Logan, c’est un jeune qui a de belles habiletés, une bonne tête de hockey. C’est un joueur offensif qui a un bon sens du jeu, qui manie bien la rondelle. Il a joué à la crosse pendant longtemps. Il a fini de jouer à la crosse, ça fait juste un an et demi. Il est vraiment dédié au hockey maintenant.»

«En grandissant, il a joué avec Michael Hage et Liam Greentree et il était l’un des meilleurs de son groupe d’âge. Il s’en va à l’université, il pourra s’améliorer là-bas, se renforcer. Son potentiel est très bon» – Lapointe

102e | Owen Protz, défenseur, OHL (Ontario)

«C’est un jeune homme qui est dédié. Il relance bien l’attaque. C’est un joueur qui veut jouer physique, qui n’a pas peur de jouer robuste, on aime son potentiel» – Lapointe

130e | Tyler Thorpe, attaquant, WHL (Ouest canadien)

«C’est un gros garçon de 6 pi 5 po. On voulait s’élancer pour le coup de circuit en ciblant le talent dans les rondes plus tardives, mais on voulait aussi ajouter du caractère et du poids» – Nick Bobrov

134e | Mikus Vecvanags, gardien, Riga (Lettonie)

«Il va jouer avec l’Armada de Blainville-Boisbriand l’an prochain. Vinny [Vincent Riendeau] l’avait en haute estime. On l’a observé au Championnat des moins de 18 ans. On trouvait qu’il avait du potentiel. C’est le choix de Vinny» – Lapointe

166e | Ben Merrill, attaquant, St. Sebastian’s (prep school aux États-Unis)

«C’est un autre joueur de centre qui a une bonne marge de progression, qui est dur et gros. Les joueurs de ce gabarit sont difficiles à aller chercher. On voulait que chaque choix amène quelque chose d’unique» – Bobrov

210e | Makar Khanin, attaquant, VHL (Russie)

«C’est un joueur avec beaucoup d’habiletés qui évoluait dans la VHL, une ligue mineure dans laquelle il est très difficile de jouer, car les gars sont plus vieux et il y a beaucoup de voyagement. Pour un jeune joueur, il est parvenu à sortir du lot. Nous l’avons suivi toute l’année. Il a du talent et de l’instinct, une version pauvre de Demidov en quelque sorte. C’était une tentative de coup de circuit. Ce sera tout ou rien avec lui» – Bobrov

224e | Rasmus Bergqvist, défenseur, Skelleftea junior (Suède)

«Un gros défenseur gaucher qui évolue dans l’équipe junior de Skelleftea, l’une des meilleures organisations en Suède. Il peut encore grandir et grossir considérablement. Un de nos recruteurs dans la région croyait qu’il représentait un bon pari» – Bobrov





Source link