Ainsi va Lafrenière, ainsi vont les Rangers


Les Rangers de New York ont jusqu’ici connu un parcours presque parfait en séries éliminatoires, avec huit victoires en 10 matchs, et Alexis Lafrenière est l’une des principales raisons du succès des siens. 

En fait, le Québécois fait partie des cinq joueurs des Rangers à avoir obtenu au moins un point par match (10 points en autant de rencontres), à égalité avec Chris Kreider, depuis le lancement du calendrier éliminatoire. Seuls Artemi Panarin, Mika Zibanejad et Vincent Trocheck ont noirci la feuille de pointage plus souvent que le numéro 13.

• À lire aussi: Du renfort qui sort de nulle part pour les Rangers

«Il joue avec Artemi [Panarin], l’un des meilleurs joueurs de la ligue, et [Trocheck] qui travaille avec beaucoup d’acharnement et qui fait énormément de choses», avait réagi l’entraîneur-chef de l’équipe, Peter Laviolette, après le match numéro 3 de la série de deuxième tour contre les Hurricanes de la Caroline, le 9 mai.

«Mais tu ne peux pas sous-estimer ce que [Lafrenière] effectue grâce à ses habiletés et comment il a évolué tout le long de l’année. Il devient de plus en plus en confiance au fur et à mesure que la saison et les séries éliminatoires avancent.»

Pas surpris

En éliminatoires l’an dernier, les Rangers ont subi la défaite en sept matchs contre les Devils du New Jersey au premier tour. Or, Lafrenière a éprouvé des ennuis ce printemps-là, ce qui a finalement mené, en partie, à la perte des siens.

À titre de comparaison, le premier choix au total du repêchage de la Ligue nationale de hockey en 2020 avait connu un parcours printanier bien plus satisfaisant en 2022, avec deux buts et sept mentions d’aide pour neuf points en 20 matchs. Ses coéquipiers et lui s’étaient rendus jusqu’en finale de l’Association de l’Est.

La ligne qu’il formait avec Filip Chytil et Kaapo Kakko, surnommée la «Kid Line» [NDLR: la ligne des jeunes] avait d’ailleurs surpris beaucoup d’observateurs cette année-là. Questionné à ce sujet, Chytil n’est absolument pas surpris des succès de son ancien acolyte de trio.

«C’est génial, c’est agréable de le voir jouer comme ça, a-t-il déclaré dans des propos relayés par le “New York Post”, lundi. J’étais avec lui tous les jours sur la même ligne, donc je sais ce qu’il peut apporter. Il s’améliore de jour en jour.»

«Même lorsque je n’avais pas autant l’occasion de regarder les matchs, je me contentais de regarder ses moments forts. Quand nous avons joué ensemble, je me suis dit que ça allait arriver.»

Les Rangers espèrent donc certainement que les bons moments continueront pour Lafrenière lors de la finale de l’Est qui les opposera aux Panthers de la Floride. D’ailleurs, le premier match de cette série aura lieu mercredi à 20 h et sera diffusé sur les ondes de TVA Sports.





Source link